psychologie / les classiques / Une théorie de dissonance cognitive >>

 

Une théorie de dissonance cognitive

La théorie de la dissonance cognitive est un ouvrage majeur de la psychologie scientifique écrit par le Pr. Leon Festinger et paru en 1957. La question initiale est ambitieuse par sa simplicité : comment les individus gèrent-ils des idées contradictoires ? La réponse apportée par la théorie de Festinger a profondément modifié le paysage de la psychologie scientifique en apportant pour la première fois une théorie complète faisant le pont entre cognitions, comportements et émotions.

 

La dissonance cognitive est une théorie essentielle de la psychologie sociale qui a trouvé des débouchés dans l’ensemble des sciences humaines et sociétales. Elle a profondément influencé les décennies suivantes et elle est à l’origine d’un grand nombre de théories relatives au Soi, à la régulation émotionnelle ou encore aux menaces.

 

En soixante ans, ce livre incontournable n’avait jamais fait l’objet d’une adaptation française. Le présent ouvrage a reçu un soin tout particulier pour permettre au lecteur de faire la jonction entre 1960 et nos jours. Le livre est ainsi annoté de commentaires scientifiques permettant de comprendre comment la théorie a évolué. Un chapitre complémentaire permet aussi de saisir la complexité de la théorie et les ramifications actuelles. Il nous démontre ainsi que la théorie de la dissonance est définitivement une théorie moderne.

280 pages

22.95 €

Sommaire
et extraits >>

Leon Festinger (1919-1989) est l’un des psychologues les plus influents du XXe siècle. Scientifique brillant et à l’esprit affuté, il a reçu les plus grandes reconnaissances scientifiques au cours de sa carrière. Il est l’auteur de deux théories majeures de la psychologie sociale : la comparaison sociale (1954) et la dissonance cognitive (1957). Ses travaux ont profondément marqué la discipline et ont aujourd’hui imprégné l’ensemble des sciences humaines et sociales.

Léon Festinger