« Voici mon histoire, comment j’en suis venu à percer mon crâne pour planer en permanence. »
Les mémoires de Joe Mellen sont devenus une histoire culte… Ils ont été à la fois salués comme le projet d’une nouvelle étape dans l’évolution de l’homme, dénoncés comme un exemple tragique des dangers de l’expérimentation de la drogue et racontés encore et encore comme un récit envoûtant de folie totale. L’auto-trépanation est aujourd’hui le nec plus ultra de l’élargissement de la conscience, l’apogée extrême des psychédéliques Sixties. Extrait de l’introduction de Mike Jay.

Ce livre est une réédition très enrichie des mémoires de Joe Mellen, dont les 500 premiers exemplaires qu’il fit paraître en 1970 sont depuis longtemps épuisés. Mellen nous plonge dans les débuts de la contreculture psychédélique britannique en nous contant son itinéraire personnel, mais il défend aussi avec conviction et sincérité la pratique de la trépanation et ses bienfaits.

Du Maroc à Ibiza, puis de nouveau en Angleterre pour le premier printemps du Swinging London, Joe Mellen découvre les plaisirs du haschich, est séduit par la vision intense que procure le LSD et, après sa rencontre avec le gourou psychédélique hollandais Bart Huges qu’il nous présente dans ce livre, tente le voyage suprême – la trépanation.

Ma vie avec un trou dans la tête

15,95 €Prix
  • 978-2356443250