«Crise des vocations», «nouvelle agression d’un enseignant», «classes bondées», «échec scolaire»...
Ces expressions tirées des médias présentent l’éducation comme un secteur en plein naufrage. Pourtant, l’enseignement est le plus beau métier du monde, si l’on en croit le dicton. Si la sagesse populaire a vu juste, elle oublie cependant les ados auquel est confronté l’enseignant jour après jour et les relations avec une administration qui semble parfois avoir abandonné tout sens logique. Ce livre retrace ma modeste expérience en la matière, les grandes joies et les petites peines du quotidien, pourquoi je suis entré dans la profession et pourquoi j’en suis sorti, quand j’en ai eu marre d’arbitrer entre fenêtre ouverte ou fermée. Lisez, vous comprendrez.

M'sieur, on peut fermer la fenêtre?

17,90 €Prix
  • 978-2356444295