droit /chroniques juridiques / chronique d'un procureur de la République  >>

 
Chronique d'un procureur de la Républiqu

Chronique d'un procureur de la République -

Comment je suis devenu le proc’

Attentats terroristes. Féminicides. Règlements de compte. Manifestations avec de graves débordements. À chaque fois, une enquête judiciaire et le communiqué de celui ou celle qui dirigera les investigations et devra décider des suites : le procureur de la République.

 

Malgré cette présence médiatique, accentuée depuis quelque temps, force est de constater que, hormis les juristes, personne ne sait exactement quels sont le rôle et les attributions du procureur, ou encore ce qu'il a fait pour occuper cette place. Est-il un juge, un magistrat, un avocat, un préfet judiciaire, un membre du ministère de la Justice?

 

Il existe bien sûr de nombreux livres relatifs à la fonction de procureur, mais il s'agit la plupart du temps d'ouvrages universitaires très techniques ou d’essais rédigés par de hauts magistrats sur telle ou telle grande affaire.

 

Chronique d'un procureur. Comment je suis devenu le proc' souhaite au contraire offrir le point de vue d’un professionnel à tout citoyen désireux de connaître le fonctionnement du parquet.

 

Fort de son expérience professionnelle, Alexandre Rossi raconte son quotidien, parle de ses motivations, livre sa conception du métier, sans omettre les difficultés qu’il rencontre et ses insatisfactions.

 

Une lecture stimulante et accessible, tout particulièrement utile aux étudiants désireux d'accéder à la fonction de procureur.

Préface : Erick Maurel

200 pages

16.90 €

Sommaire
et extraits >>
 
Alexandre Rossi

Après cinq années d'études de droit à Marseille et Aix-en-Provence, Alexandre Rossi a intégré

l'École nationale de la magistrature à 24ans. Il est ensuite devenu auditeur de justice au sein du tribunal de Grasse, puis a intégré en tant que substitut le parquet d'Aurillac en 2006, et celui de Tarascon en2010. Il occupe depuis septembre2015 la fonction de vice-procureur à Nîmes. Il s’est spécialisé dans le service de la permanence et dans la lutte contre les stupéfiants, l'économie souterraine et la criminalité organisée. En parallèle, il est correcteur de plusieurs concours de la fonction publique (magistrature, commissaires et officiers de police) et enseignant vacataire à la faculté de droit de l’université de Nîmes.

Alexandre Rossi